Actualités
Mots-clés :
  • # arnaque financiére
  • # escroquerie aux entreprises
  • # sécurité des entreprises
15 Janvier 2016

Escroquerie aux faux ordres de virement (FOVI)

Réalisée par téléphone et par mail, l'escroquerie aux Faux Ordres de VIrement (FOVI) concerne les entreprises de toute taille et secteurs.

Les escrocs se font passer pour un PDG d'entreprise et prétextent l'imminence d'une opération d'importance capitale (projet de fusion/acquisition, changement de domiciliation bancaire...) afin d'obtenir un ou plusieurs virements internationaux.

Souvent situés à l'étranger, les escrocs collectent en amont un maximum de renseignements sur l'entreprise. Cette connaissance associée à un ton persuasif et convaincant est la clé de réussite de l'arnaque. L'opération est alors lancée sur les personnes capables d'opérer les virements (services comptables, trésorerie, secrétariat...).

Mesures simples de sécurité à mettre en place :

  • Rappeler à l'ensemble des collaborateurs la nécessité d'avoir un usage prudent des réseaux sociaux privés et professionnels. Les alerter sur l'importance de ne pas y divulguer d'informations concernant le fonctionnement de l'entreprise.

  • Sensibiliser régulièrement l'ensemble des employés des services comptable, trésorerie, secrétariat, standard, de ce type d'escroquerie. Prendre l'habitude d'en informer systématiquement les remplaçants sur ces postes.

  • Instaurer des procédures de vérifications et de signatures multiples pour les paiements internationaux.

  • Rompre la chaîne des e-mails pour les courriers se rapportant à des virements internationaux en saisissant soi-même l'adresse habituelle du donneur d'ordre.

  • Maintenir à jour le système de sécurité informatique.

  • Accentuer la vigilance sur les périodes de congés scolaires, les jours fériés et les jours de paiement des loyers.

Reconnaître les signes d'une attaque :

  • Une demande de virement à l'international, non planifiée, au caractère urgent et confidentiel : dans ce cas, contacter son interlocuteur habituel avec les coordonnées connues de la société.

  • Se méfier de tout changement de coordonnées téléphoniques ou mails. Attention, la communication d'un nouveau numéro à l'indicatif français n'est pas une garantie.

  • Se méfier d'un contact qui fait usage de flatterie ou de menace dans le but de manipuler son interlocuteur.

  • Pour asseoir sa crédibilité et usurper une fonction, l'escroc apportera une abondance de détails sur l'entreprise et son environnement : données personnelles concernant le chef d'entreprise, ses collaborateurs... En cas de doute, prendre attache directement avec la personne au sein de la société, soit physiquement soit avec les coordonnées connues de l'entreprise.


Retour aux actualités
En complément
Qui contacter ? Thibault Chenevière
Vos prochains rendez-vous